Avez vous entendu parler des accidents immobiliers de Marseille début Novembre 2018 ?!
Vous savez ces immeubles vétustes qui se sont effondrés par manque d’entretien ?! C’était le 5 novembre 2018. Suite à cela, notre gouvernement a réagi. Bien que nous soyons déjà dans des politiques de renouvellement urbain, d’amélioration et de réhabilitation du logement, un amendement a été voté afin d’inciter les investisseurs français à investir dans des logements anciens et de les pousser à les rénover, les réhabiliter. Voici comment est née la Nouvelle Loi Pinel Ancien 2019 !
Et oui, en 2019, vous pourrez défiscaliser selon les mêmes barèmes que la Pinel traditionnelle, mais en achetant un logement ancien ! Ainsi, pour bénéficier de cette défiscalisation, vous n’aurez plus besoin de subir les surcoûts générés par un achat en VEFA (TVA, Nouveauté, sur mesure, garanties, assurances, etc)
Alors, comment cette loi Pinel Ancien va fonctionner ?! C’est très simple ! Il convient déjà de savoir que ce nouveau dispositif entrera en vigueur au 1er janvier 2019 et prendra fin au 31 décembre 2021. Il permettra donc aux investisseurs d’acheter des logements à rénover et de profiter d’avantages fiscaux à certaines conditions :
– Le logement devra être mit en location pour une durée de 6 ans, 9 ans ou 12 ans.
– Le logement devra se situer dans une ville ayant conclu des opérations de revitalisation du territoire ou dans une des 222 villes de plan Action Coeur de Ville. Chez nous, dans l’hérault et le Gard, il y a ; Sète, Lunel, Agde, Alès et Bagnol sur Cèze. Vous pouvez retrouver la liste complète de ces villes dans le PDF ci dessous.
– Le logement devra bénéficier de travaux importants, au moins à hauteur de 25% du prix d’acquisition.
– Le prix maximum acquisition + travaux ne devra pas dépasser 300 000€. A défaut, la défiscalisation s’appliquera au maximum à hauteur de ce montant.
Tout comme la Loi Pinel traditionnelle, les investisseurs qui investiront à l’aide de ce dispositif pourront bénéficier d’avantages fiscaux allant de 12 à 21% de réduction d’impôt calculé sur le cout global de l’acquisition + des travaux, et ce, en fonction de la durée choisie de mise en location. Ils conservent la possibilité de déduire les intérêts d’emprunts et certaines dépenses liées à l’investissement comme les frais de notaire, les assurances, les frais de gestion et une partie de la taxe foncière.
Vous l’aurez compris, ce dispositif vise à développer l’acquisition et la rénovation de logement dans des zones identifiées !
Pour plus d’informations, contactez nos conseillers en immobilier !